Forfait téléphonique : comment ne rien payer (ou presque) ?

Lundi 26 mars 2018

30 € ? 40 € ? Plus ? Il est temps d'arrêter de payer votre forfait téléphonique une fortune. 

Vous en avez marre de payer votre forfait mobile une fortune ? Des tas de solutions existent pourtant pour faire baisser le prix de votre abonnement, voire pour ne rien payer. Alors, n’attendez plus pour changer et…

… Passez au forfait 100 % gratuit

L’opérateur français Prixtel propose un forfait téléphonique 100 % gratuit. Une première. Pour cela, il vous suffit de télécharger l’application mobile « Blu ». Grâce à elle, vous bénéficierez des appels, des SMS et d’Internet, sans payer un seul centime. Pour couronner le tout, vous aurez accès à un très bon réseau puisque Prixtel s’appuie sur le réseau de SFR.

Mais comme vous le savez : rien n’est gratuit. Il y a donc une contrepartie. Une fois l’application téléchargée, vous devrez créer un compte pour recevoir gratuitement une carte SIM. Rien de bien compliqué jusque-là. Sauf qu’ensuite, vous devrez gagner vos minutes d’appels, vos SMS et votre volume de données pour surfer sur Internet. Pour cela, vous devrez obtenir des éclairs en téléchargeant d’autres applications, en jouant à des petits jeux, en regardant des vidéos publicitaires ou en répondant à des sondages. Un système de points qui n’est pas sans rappeler le fonctionnement de tout un tas de jeux sur smartphone et/ou sur Facebook tels que Clash of Clans ou Candy Crush qui vous incitent à regarder de la publicité pour avancer plus vite ou pour récupérer des vies.

D'après un article de France Inter, pour obtenir le meilleur forfait « Blu », c’est-à-dire celui avec 5 heures d’appel, SMS illimités et 2Go de données, il faudrait passer tous les mois entre une heure et une heure et demie à regarder de la publicité, répondre à des sondages ou encore inviter vos amis à télécharger l’application. En clair, en échange d’une heure et demie de votre temps, vous bénéficierez gratuitement d’un forfait qui vaut une vingtaine d’euros ailleurs, ce qui reste plutôt intéressant.

Pour les plus impatients, il est également possible d’acheter des éclairs par carte bancaire. Encore un point commun avec Clash of Clans ou Candy Crush. Pour autant, cette pratique revient à acheter votre forfait, ce qui n’est pas recommandé pour faire des économies. Pour info, déjà plus de 50 000 utilisateurs ont souscrit au forfait « Blu » et Prixtel vise 200 000 utilisateurs avant mi-2019.

Comparez les offres

Avec son forfait à seulement 2 €, Free Mobile a balayé la concurrence lors de son entrée sur le marché en 2012. Et pour cause : comparé aux offres souvent onéreuses des autres opérateurs, ce forfait à prix cassé était alors une vraie révolution. Pour rappel, il vous donne accès à 2 heures d’appel et 50 Mo d’Internet par mois, ainsi qu’aux SMS et MMS illimités. Un forfait plutôt intéressant pour les personnes en recherche de simplicité. En revanche, si vous êtes accroc à votre smartphone, il se peut que vous consommiez très vite vos 50 Mo. Vous devrez alors payer 0,05 € pour chaque nouveau Mo consommé. Idem pour chaque minute d’appel en plus. Ce forfait reste néanmoins très intéressant. D’autant plus que si vous avez déjà une Freebox chez vous, il est tout simplement… gratuit. Eh oui, alors laissez-vous tenter. En plus, c’est sans engagement.

A l’image de Free Mobile, de plus en plus d’opérateurs proposent des offres à prix malins dont voici une liste non exhaustive :

  • Coriolis : pour 2 €/mois, vous aurez 2 heures d’appel et 50 Mo d’Internet par mois + SMS et MMS illimités
  • La Poste Mobile : pour 3,99 €/mois, vous aurez 2 heures d’appel et 100 Mo d’Internet par mois + SMS et MMS illimités
  • Mini 50Mo d’Orange : pour 4,99 €/mois vous aurez 2 heures d’appel (+ 3 numéros illimités) et 50 Mo d’Internet par mois + SMS et MMS illimités
  • Sosh : pour 4,99 €/mois, vous aurez 5 heures d’appel et 50 Mo d’Internet par mois + SMS et MMS illimités
  • Red by SFR : pour 5 €/mois, vous aurez 5 heures d’appel et 50 Mo d’Internet par mois + SMS et MMS illimités

Encore une fois, retenez qu’avec les petits prix, vous n’aurez pas forcément accès à autant d’avantages qu’avec un forfait un peu plus cher. Si vous passez votre journée à surfer sur Internet, le tout sans passer par le wifi, ou si vous passez une heure par jour au téléphone, mieux vaut investir dans d’autres types de forfait. Mais si vous avez une utilisation raisonnable de votre smartphone, ces offres low-cost peuvent tout à fait vous satisfaire.

Pour comparer les offres en toute tranquillité, n’hésitez pas à vous rendre sur le comparateur de l’UFC-Que Choisir.

Soyez à l’affût des bons plans

Comme vous avez pu le constater, certaines offres sont vraiment imbattables. Pourtant, il est encore possible de faire mieux. Comment ? C’est très simple. De plus en plus de promotions sont proposées chaque année. Il suffit d’en profiter.

Exemple : à l’heure où nous écrivons cet article, B&You propose un forfait avec appels, SMS, MMS illimités et 20 Go d’Internet par mois, le tout pour seulement 1,99€/mois. Pourquoi est-ce aussi peu cher ? Tout simplement parce qu’au bout d’un an, ce forfait passe à 24,99 €/mois. Mais comme il est sans engagement, vous pouvez le rompre à tout moment.

Autre exemple : Free propose actuellement un forfait sur Vente-Privée pour la modique somme de 0,99 €. Pour ce prix, vous aurez droit aux appels, SMS et MMS en illimité ainsi qu’à 100 Go d’Internet par mois. Une offre imbattable. Il s’agit en fait du forfait habituellement proposé à 19,99 € par mois ou 15,99 € pour ceux qui ont une Freebox.

Free n’est pas d’ailleurs pas le seul opérateur à baisser le prix de ses forfaits lorsque vous possédez une box de la même marque. En effet, chez Orange, il est également possible d’obtenir une remise sur votre forfait téléphonique si vous ou l’un de vos proches est équipé d’un Pack Open. Pour profiter de la remise, il suffit donc de vous renseigner auprès de vos proches qui devront vous transmettre un numéro grâce auquel vous bénéficierez d’une remise mensuelle. Une remise qui peut tout de même représenter 25 % du prix de votre forfait, ce qui n’est pas rien. D’une manière générale, n’hésitez pas à vous renseignez avant de souscrire à un nouveau forfait. La plupart du temps, on ne fait pas de bonne affaire pour la simple et bonne raison qu’on ne se renseigne pas assez.

Négociez le prix de votre forfait

Saviez-vous qu’il est également possible de négocier le prix de votre forfait ? Ce n’est pas une blague. Vous pouvez le faire lorsque vous souscrivez à un nouveau forfait ou lorsque vous en changez. En vous appuyant sur les prix de la concurrence, n’hésitez pas à un peu mettre la pression aux vendeurs. Malgré tout, il faut admettre que, dans la plupart des cas, ce type de négociation risque de ne pas fonctionner. Alors, que faire ?

Si tel est le cas, contactez votre service client et demandez à parler au service résiliation. Lorsque vous aurez un conseiller en ligne, dites-lui que vous souhaitez résilier et changer d’opérateur car vous en avez marre de payer une fortune. A partir de là, il y a fort à parier pour que le conseiller consente à vous proposer une réduction afin de ne pas perdre un fidèle client. Et si jamais ça ne marche pas, rien ne vous oblige à aller jusqu’au bout de la démarche. Vous pouvez simplement expliquer au conseiller que vous souhaitez réfléchir avant de résilier, ce qui vous laissera le temps de peser le pour et le contre.

Un petit conseil : pour être crédible, ne tentez ce coup que si vous avez un contrat sans engagement ou bien si votre contrat touche à sa fin.

Ne pas tombez pas dans le piège des options et des assurances

Vous n’y échapperez pas. Lorsque vous souscrivez à un nouveau forfait, les vendeurs tentent, par tous les moyens, de vous vendre des options et/ou des assurances. Pour ce qui concerne les options, elles ne vous serviront la plupart du temps à rien. Pire, bien souvent, les vendeurs vous proposeront des offres alléchantes qui, en réalité, ne le sont pas tant que ça. Exemple : Orange propose une option cinéma à 1 € par mois durant… les 2 premiers mois. Ensuite, cette option passe à 6,99 € par mois. Pour ne pas vous faire avoir, le mieux c’est encore de dire non dès le début.

Au niveau des assurances, c’est une autre affaire. Dans bien des cas, elles sont remplies de clauses cachées, ce qui signifie que vous avez l’impression d’être bien protégé mais, en fait, vous ne l’êtes pas. Exemple : en souscrivant à une assurance vol, vous ne serez, la plupart du temps, remboursé que si vous vous faites voler avec violence ou effraction, ce qui est plutôt rare. Si votre téléphone est volé par pickpocket, vous ne serez pas remboursé. Alors, à quoi bon payer pour n’être protégé qu’à moitié ?