Abonnement mobile : les 5 arnaques qu’il faut absolument éviter

Jeudi 19 octobre 2017

Que ce soit pour un nouvel abonnement ou un changement de forfait, voici les arnaques dont il faut vous méfier.

C’est toujours le même scénario. A chaque fois que vous prenez un nouvel abonnement téléphonique ou que vous en changez, le vendeur vous promet monts et merveilles pour qu’au final, vous ne dépensiez que plus d’argent.

Les options à prix cassé

Les vendeurs ont tendance à proposer tout un tas d’options gratuites ou à prix cassé lorsque vous souscrivez à un nouvel abonnement. Mais méfiez-vous. Dans la plupart des cas, ces options ne resteront gratuites que pour une durée limitée, ce qui signifie qu’ensuite vous allez payer plein pot. Exemple : Orange propose une option cinéma à 1 € par mois durant… les 2 premiers mois. Ensuite, cette option passe à 6,99 € par mois. Une différence de taille donc. Mieux vaut renoncer à toute option qui ne vous servirait à rien ou alors renseignez-vous bien avant de vous engager sinon vous allez casquer ! Même si la loi oblige les opérateurs à vous prévenir avant que ces options ne deviennent payantes, mieux vaut faire preuve de prudence.

Les assurances casse et vol

A chaque achat d’un nouveau téléphone, les vendeurs ont la fâcheuse habitude de proposer une assurance vol. Au premier abord, cela peut paraître utile. Vous vous dites sûrement que si vous vous faites volé, votre téléphone sera entièrement remboursé. Mais dans les faits, cela ne se passe pas vraiment comme ça. En effet, dans la plupart des cas, vous ne serez remboursé que si vous vous faites volé avec violence ou effraction, ce qui est plutôt rare. Si votre téléphone est volé par pickpocket, vous ne serez donc pas remboursé. Idem pour la casse. Vous devez pouvoir prouver qu’elle résulte d’un évènement extérieur. En résumé, si votre téléphone se brise en tombant, vous ne serez pas forcément remboursé. Alors pour éviter de payer 10 € par mois pour rien, ne souscrivez pas à ce type d’assurance.

Les réengagements

Avant que votre abonnement ne prenne fin, les opérateurs tenteront, par tous les moyens, de vous réengager ou de vous proposer un nouveau forfait. Si aucune de ces propositions ne vous branchent, dites-le clairement au vendeur car si vous acceptez une nouvelle offre, vous serez automatiquement engagé pour plusieurs mois. Et même si l’une de ces offres vous intéressent, laissez-vous le temps de réfléchir et ne rappelez le vendeur que si vous êtes sûr de votre choix. 

Les résiliations

Résilier son abonnement lorsque l’on est encore sous engagement peut coûter cher. Si vous payez votre forfait 40 € par mois, que vous vous êtes engagé sur 12 mois et que vous voulez résilier au bout de 6 mois, vous allez devoir payer l’intégralité des mensualités restantes jusqu’au 12ème mois. Cela vous fera un total à payer de : 6 x 40 = 240 €. Un conseil : choisissez donc bien votre offre. Avant de vous engager, il faut que vous soyez sûr de son utilité. Ne prenez, par exemple, pas un forfait avec 3 heures d’appel par mois si vous n’envoyez que des SMS.

Les hors-forfaits

Attention aux hors-forfaits ! Si vous n’y prenez pas garde, vous serez amené à payer une belle petite somme en plus tous les mois. Pour ne pas vous faire avoir, surveillez votre consommation téléphonique. Tous les opérateurs ont un service gratuit qui permet de savoir où vous en êtes au quotidien. Encore une fois, choisissez votre forfait en fonction de ce dont vous avez vraiment besoin. C’est encore le meilleur moyen de ne pas vous ruiner en hors-forfaits tous les mois.