Mercredi 03 octobre 2018

5 bons plans pour trouver un logement étudiant à la dernière minute

Alors que les cours, stages et alternances approchent ou ont déjà commencé, de nombreux étudiants cherchent encore à se loger. Les causes sont diverses : admissions tardives, pénurie de logements, appartements indécents… Mais en cette fin de mois chargé, il n’est pas encore trop tard pour trouver un toit ! Pour faciliter vos recherches, voici 5 bons plans pour trouver un logement à la dernière minute.

Optez pour les colocations solidaires

L’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV) est une association créée en 1991. Leur but ? Lutter contre les inégalités en créant un engagement citoyen pour les jeunes et les étudiants. Présent dans plus de 20 villes en France, l’AFEV est aujourd’hui le premier réseau d’intervention d’étudiants dans les quartiers populaires. Parmi ses actions, l’AFEV propose les Kolocations A Projets Solidaires (KAPS), inspirés de « Kots à projets » en Belgique.

Le principe est simple : un étudiant bénéficie d’un logement en colocation à condition qu’il participe à un projet solidaire dans le quartier de son logement. Les actions solidaires sont variées et peuvent relever du développement durable, de la culture ou encore de l’aide auprès des personnes âgées.

Les KAPS s’adressent à des étudiants, apprentis, jeunes actifs ou en service civique qui veulent s’investir dans un projet humain et solidaire. Les logements sont des colocations allant de 3 à 6 chambres, avec des espaces collectifs et un loyer modéré.


 

Utilisez les applications

De nombreuses applications ont été développées par des agences ou des start-ups pour répondre au besoin de logement des étudiants. Voici quelques-unes :

L’application Ommi est simple d’utilisation : après avoir rentré vos critères de logement, plusieurs annonces vous sont proposées. Si une annonce vous plaît soit vous l’ajoutez à vos favoris soit vous envoyez un mail au propriétaire via le bouton vert. Vous avez la possibilité de compléter votre dossier avec tous les papiers nécessaires à la location.

L’application Pinql concerne les locations immobilières de particulier à particulier. L’avantage avec cette application ? Vous n’avez aucun frais d’agence pour le même service rendu.


 

Privilégiez les quartiers moins coûteux

Le prix du mètre carré dans la plupart des villes en France croît chaque année. En mars 2018, le prix moyen de location du mètre carré s’élevait à 30 € / m2 d’après le site seloger.com. Faisons une estimation : si vous recherchez un appartement de 25 m2 votre loyer vous coûtera 25 x 30 = 750 €.  Mais il est encore possible de trouver des logements dont le prix au mètre carré est inférieur à 30 € / m2.  

Voici une sélection des quartiers les moins chers de la capitale, selon les estimations de seloger.com :
 

  • Dans le XIIIe arrondissement : le quartier de la gare d’Austerlitz, du périphérique au boulevard Vincent Auriol (28 € / m2).
     
  • Dans le XVIIIe : Les quartiers de Clignancourt (26 € / m2), la Chapelle (27,5 € / m2) et de la Goutte d’Or (28 € / m2).
     
  • Dans le XIXe : les quartiers du Pont-de-Flandre (27 € / m2), de Jaurès (27,5 € / m2) et de Porte des Lilas (28 € / m2).
     
  • Dans le XXe : Télégraphe-Saint-Fargeau (28 € / m2) et la Plaine (28,5 € / m2).


Quelle est la différence avec un loyer moyen à Paris ? Concrètement, pour un appartement de 25 m2 à Clignancourt, le loyer vous revient à 650 € par mois, soit une économie mensuelle de 100 €. En un an, celle-ci représente 1 200 €.
 
N.B. Si vous cherchez en Ile-de-France, il est plus avantageux économiquement de s’installer en banlieue comme à Vitry sur Seine (94) avec en moyenne 16 € / m2 et L’Haÿ-les-Roses (94) ou Saint-Denis (93) dont le prix moyen au mètre carré s’élève en moyenne à 17 € / m2.

Si vous cherchez ailleurs, le top 3 des villes étudiantes les moins chères de France en 2018 sont Brest, Poitiers et Le Mans pour 9 € en moyenne le mètre carré. Un appartement d'une surface de 25 m2 vous coûtera 225 €, soit un loyer trois fois moins cher qu'à Paris !


 

Choisissez les foyers des jeunes travailleurs

L’association pour le logement des jeunes travailleurs proposent 7 000 studios en location en Ile-de-France à des jeunes entre 16-25 (parfois jusqu’à 30 ans) principalement en situation de précarité. La durée de l’hébergement peut aller de quelques semaines jusqu’à deux ans au maximum. Jeune salarié, stagiaire, apprenti, étudiant en recherche d’emploi ou en situation précaire sont concernés.

Point important : les locataires peuvent bénéficier de l’aide au logement versée par la CAF et la plupart des logements possèdent un restaurant, une laverie et un service d’accueil.


 

Vivre chez l’habitant

Une dernière astuce que l’on a tendance à oublier, est celle du logement chez l’habitant. Le principe est simple : le locataire dort chez l’habitant et bénéficie d’un loyer moins élevé qu’un appartement ou un studio. En retour, l’habitant perçoit un revenu supplémentaire.

De nombreuses plateformes proposent ce service. Par exemple, Roomlala est une plateforme web proposant une large gamme de locations puisque leur service s’est développé dans 40 pays. Roomlala est simple d’utilisation et 100 % sécurisé : toutes les annonces sont vérifiées, vous ne virez pas d’argent à un inconnu, vous êtes assuré(e) en cas de problème et l’annulation peut se faire à tout moment. En plus, l’inscription est gratuite.