Premier achat immobilier : les 6 questions à se poser avant de passer à l’acte

Mardi 24 octobre 2017

Localisation géographique, timing, budget, … La liste des questions à se poser avant d’acheter un bien immobilier est longue. Avant de se lancer, quelques questions méritent d’être posées.

Investir dans la pierre n’est pas une mince affaire. Encore moins s’il s’agit de votre premier achat immobilier. Mensualités trop élevées, appartement trop petit ou mal placé, … Mieux vaut ne pas se précipiter si vous voulez faire un investissement durable et rentable. Pour ne pas vous planter, suivez nos quelques conseils.

Est-ce le bon moment ?

Avant toute chose, demandez-vous si c’est le bon moment pour investir. Cela dépendra, en partie, de votre situation professionnelle et personnelle. En effet, avant d’investir et de vous endetter sur le long terme, êtes-vous sûr d’y rester suffisamment longtemps pour que ce soit rentable ? Vous risquez fort de vous endetter sur une période de 15 et 25 ans. Alors si vous comptez être muté prochainement, il se peut que ce ne soit pas une bonne idée. Aussi, si vous achetez un petit 2 pièces alors que vous prévoyez de fonder un foyer d’ici quelques années, réfléchissez-y à deux fois. Il est peut-être préférable d’attendre avant d’acheter et de rester locataire encore quelques années. Dans le cas où vous voudriez absolument acheter tout en sachant que vous risquez de déménager dans quelques années, assurez-vous au moins que vous pourrez revendre ou louer votre bien facilement. Une bonne géolocalisation, un logement en bon état et bien entretenu vous faciliteront la tâche. Mais dans tous les cas, sachez que vous ne le revendrez certainement pas aussi cher que vous l’avez acheté. Vous êtes prévenu ! 

Où acheter ?

Savoir où acheter est primordial. La proximité avec des commerces, des transports ou votre lieu de travail est très importante. Imaginons que vous ayez repéré une super affaire mais que celle-ci se trouve à 1 heure de votre lieu de travail. Vous vous dites peut-être que ce n’est pas grave. Mais effectuer 2 heures de trajet aller-retour par jour risque de vite vous rendre fou. Encore pire si vous avez des enfants et que vous devez les emmener à l’école avant. Voilà qui risque fort de vous exténuer. Bref, prenez le temps de trouver la bonne affaire ainsi qu'un endroit qui vous convienne car une fois votre achat effectué, vous ne pourrez pas en changer aussi facilement.

Plutôt neuf ou ancien ?

Neuf ou ancien ? La question mérite d’être posée. Selon votre choix, les avantages et les inconvénients ne seront pas les mêmes. Pour tout comprendre de cette question épineuse, (re)lisez notre article consacré au sujet en cliquant ici.

Votre budget est-il suffisant ?

Et le budget dans tout ça ? Avant d’acheter, il va falloir vous poser plusieurs questions liées à votre budget. Tout d’abord, avez-vous un revenu suffisamment conséquent pour assumer les mensualités que vous aurez à payer ? Si ce n’est pas le cas, n’achetez pas. Votre revenu est, certes, amené à évoluer au fil des ans mais si dès l’achat de votre bien, vous vous retrouvez dans le rouge à chaque fin de mois, c’est une très mauvaise idée. Dans ce cas, vous risquez fort de vous endetter avant que votre salaire n’évolue. Pour éviter ce genre de situation, nous vous conseillons donc de prendre en compte votre salaire actuel. Ainsi, dans le cas où votre carrière n’évolue pas comme vous l’escomptiez, vous n’aurez pas de mauvaise surprise. Et si votre budget actuel ne vous permet d’investir dans le logement de vos rêves, c’est peut-être qu’il est préférable d’attendre encore quelques années, le temps que votre situation évolue, pour investir ! Pour rappel, il est fortement déconseillé de s’endetter à plus de 33 % du total de vos revenus (sauf si vous êtes millionnaire bien-sûr). Mieux vaut parfois ne pas se précipiter pour éviter de longues années de diète. Avant de vous engager, prenez donc le temps de calculer votre budget avec précision en fonction des prêts qui vous seront proposés.

Votre apport personnel est-il suffisamment conséquent ?

Autre point capital : votre apport personnel. De lui dépendra beaucoup de choses. En effet, les banques se baseront sur votre apport personnel pour vous accorder ou non un prêt. Plus celui-ci sera conséquent, plus vous aurez de chances d’obtenir un prêt. Et encore plus important : plus votre apport personnel sera important, plus les taux d’intérêts de la banque seront bas. Voilà qui fait une différence de taille. Alors avant de vous lancer tête baissée dans un achat immobilier, prenez le temps de vous constituer un apport personnel conséquent. Un apport personnel d'au moins 10 % du total de votre crédit est conseillé.

Avez-vous droit à des aides ?

Saviez-vous que des aides permettent de financer votre logement à moindre coût ? Le prêt à taux zéro (PTZ) peut notamment vous permettre de financer une partie de votre bien sans frais supplémentaire, ce qui est très intéressant au vu des mensualités que vous aurez à rembourser. Toutefois, quelques conditions sont à remplir pour pouvoir bénéficier de ce prêt. Pour les découvrir, cliquez ici. Et si investissez dans l’immobilier pour louer dans un premier temps, il se peut que la loi Pinel soit votre amie. En effet, grâce à cette loi, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt. Plutôt intéressant pour devenir propriétaire sans s’endetter. Encore une fois, certaines conditions encadrent ce dispositif avantageux. De plus, vous n’y aurez pas accès partout en France. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Est-il préférable de passer par une agence ?

Avant de passer à l’acte, voici (encore) quelques questions auxquelles il vous faudra répondre :

  • Les prix de l’immobilier sont-ils intéressants actuellement ?
  • Que propose le marché immobilier local ?
  • Quel est le prix moyen du mètre carré pour ce type de bien dans la région ?

Les réponses vont varier en fonction de l’endroit où vous souhaitez vous installer. Si vous ne connaissez rien au marché immobilier, faites-vous aider par de la famille ou des amis calés sur le sujet. Encore mieux, passez par une agence immobilière. Certes, cela coûte un peu cher mais au moins, des experts seront là pour vous conseiller.

Enfin, que ce soit votre premier achat ou non, n'oubliez pas de négocier avec votre banque pour obtenir le meilleur prêt immobilier possible. Pour retrouver notre article consacré au sujet, cliquez ici.