L'art de bien négocier son loyer

Jeudi 19 octobre 2017

Négocier son loyer est une pratique courante. Bien le négocier est un art dont voici les clefs.

Si la victoire réside dans le fait de connaître son adversaire, il en va de même pour l’art de la négociation, et notamment pour la négociation de loyer. Ici, connaître son adversaire veut dire visualiser les qualités et les défauts de l’appartement que l’on souhaite occuper. Eh oui, car tout est négociable et c’est pareil pour le loyer. Mieux vaut donc le négocier avant de prendre un appartement car cela vous fera des économies immédiates. En plus, le prix des loyers ne fait qu'augmenter ! Le propriétaire fixe principalement ce prix en fonction de son état et de sa localisation. A cela s’ajoute la présence ou non d’ascenseur, de gardien d’immeuble, etc. Avant d’entamer les négociations, il convient donc d’avoir bien pris en compte ces éléments car ils constitueront le socle des négociations.

En comparant à d’autres offres dénichées dans le même quartier, il est possible d’amener le propriétaire à baisser le prix de son loyer si celui-ci est trop élevé par rapport à la qualité du bien mis en location ou par rapport à son emplacement. Il faut néanmoins se rappeler que vous n’êtes certainement pas l’unique visiteur intéressé par le logement. Il est donc important de rester raisonnable et de ne pas proposer un prix trop bas afin de ne pas faire fuir le propriétaire des lieux. Si un appartement vous plaît mais qu'il est trop cher pour vous, ça vaut également le coup de demander un rabais sur le loyer. Informez le propriétaire de votre budget logement. Vous n’avez rien à perdre. S'il refuse de vous faire un rabais, ce n’est pas grave. Cela voudra dire que ce logement n’était pas fait pour vous. Mais s’il accepte, bingo ! vous aurez l’appartement de vos rêves et vous respecterez votre budget.

Que dit la loi ?

Si vous habitez Paris ou Lille, vous pouvez également bénéficier de l’encadrement des loyers relatif à la loi ALUR (accès pour un logement et un urbanisme rénové). Selon cette loi votée en 2014, les locations dans des villes de plus de 50 000 habitants doivent respecter un plafonnement de leurs loyers. Mais pour l'instant, seules les villes de Paris et de Lille se sont conformées à la loi. Pour consulter le montant maximal de votre loyer à Paris, cliquez ici. Et pour Lille, cliquez ici ! Et si le loyer proposé par un propriétaire dépasse le loyer légal, n'hésitez pas à négocier en lui expliquant que son prix est supérieur à celui-ci. Proposez-lui donc un prix plus raisonnable qui vous irait à tous les deux.

Comment sortir du lot ?

Mais bien négocier son loyer ne dépend pas que du logement et de son propriétaire. Cela dépend aussi et surtout de vous et de la qualité de votre dossier. Un bon dossier vous assurera une légitimité dans la négociation. Les propriétaires préfèrent avoir un locataire fiable quitte à baisser légèrement le prix de leur location. Pour eux, le plus important est de s’assurer de la solvabilité du locataire, donc d’être payé en temps et en heure.

Lors de la rencontre, présentez-vous donc avec les documents nécessaires. Habillez-vous convenablement afin de démontrer votre sérieux. La première impression est souvent la bonne. Aussi, si une personne s’est portée volontaire pour vous servir de caution, n’oubliez pas d’apporter sa lettre d’engagement. Cela démontrera votre sens de l’organisation et votre volonté d’obtenir le logement. Quelques petites astuces vous permettront également de sortir du lot. Vous pouvez, par exemple, rédiger une lettre de motivation et une page de garde résumant les éléments importants de votre candidature (identité du locataire et des cautions, revenus mensuels du locataire et des cautions, professions, âges, ...). Enfin, faites-en sorte de protéger votre dossier avec une pochette en plastique afin d’éviter qu’il ne se froisse. Cela permettra également de ne pas égarer de feuilles en chemin.

Et rappelez-vous : mieux vaut négocier le prix de son loyer dès le départ car les prix de l’immobilier sont rarement à la baisse.