Le mariage, une bonne affaire pour vos impôts ?

Vendredi 16 février 2018

On entend souvent dire que le mariage permet de profiter de tout un tas d’avantages fiscaux. Mais est-ce bien vrai ? Découvrez ses avantages et ses inconvénients.

Se marier n’est pas un acte anodin, et notamment pour ce qui concerne vos impôts. Hormis si vous avez opté pour l’imposition séparée, voici tout ce que vous devez savoir sur les avantages et les inconvénients du mariage et de l’imposition commune.

Les avantages

Tout dépend de votre niveau de vie et du nombre d’enfants que vous avez à charge. Mais disons que, d’une manière générale, si vous avez des enfants ou si vous en voulez, le mariage est un bon choix. La raison ? Les enfants augmentent votre quotient familial. Résultat, vous paierez moins d’impôts car plus votre quotient familial est élevé, plus votre base imposable est faible.

Si vous n’avez pas d’enfant, c’est une bonne affaire à condition que vous et votre conjoint ayez des revenus inégaux, c’est-à-dire des revenus qui ne soient pas imposables dans la même tranche.

Exemple d’imposition séparée :

  • Si vos revenus imposables sont de 50 000 €, vous devrez 7 849 € par an aux impôts.
  • Si les revenus imposables de votre conjoint sont de 25 000 €, il devra 1 791 € par aux impôts.

Au total, cela fait donc 9 640 €.

Exemple d’imposition commune :

  • Si vos revenus imposables sont de 75 000 € (50 000 + 25 000), vous paierez 8 948 €.

Résultat : en choisissant la déclaration commune, vous gagnerez donc 692 €.

Mais c’est encore mieux si vous avez des enfants. La preuve. Au lieu de payer 8 948 €, vous paierez seulement 5 372 € si vous avez deux enfants, soit 3 576 € de moins qu’à deux.

Autre avantage : si vous bénéficiez d’une réduction d’impôt, elle peut s’appliquer à l’ensemble de vos revenus. En gros, vous pourrez en profiter à 100 %.

Les inconvénients

En revanche, si vous avez de petits revenus, le mariage n’est pas forcément une bonne affaire. La raison ? Alors qu’auparavant, vous bénéficiez chacun d’une décote sur vos revenus, et donc d’un allégement de vos impôts, vous n’aurez désormais plus qu’une décote pour deux, ce qui est moins intéressant financièrement.

De plus, il se peut que vous ne bénéficiiez plus de certaines aides sociales suite à votre mariage. En liant vos revenus avec ceux de votre conjoint, vous risquez de dépasser certains plafonds, et donc de ne plus bénéficier de toutes les aides. Difficile de dire lesquelles mais vous pouvez faire une simulation en cliquant ici.

Par ailleurs, si vous et votre conjoint avez exactement les mêmes revenus ou bien s'ils sont très proches, le mariage risque de ne rien changer du tout pour vous au niveau des impôts, ou que très peu. 

Et les impôts locaux dans tout ça ?

Avec la déclaration commune, vous ne paierez plus qu’une seule taxe d’habitation pour deux. Voilà qui est plutôt économique. Pour ce qui est de la taxe foncière, c’est pareil pour votre résidence principale. Mais si, par exemple, vous avez un autre appartement à votre nom et que vous le louez, vous serez toujours tenu de vous exonérer de la taxe foncière.