De l’amour (et des factures) : notre guide pour se préparer à la vie en couple

Vendredi 09 février 2018

Vous avez trouvé la perle rare. C’est décidé : avec lui/elle, c’est pour la vie. Mais avant d’aller plus loin, lisez cet article. Vous risquez d’en avoir besoin pour franchir les premières étapes de la vie en couple.

Vous filez le parfait amour et envisagez l’avenir à deux ? C’est beau. Mais avant d’aller plus loin, avez-vous songé à parler argent ? Sûrement pas ! Et c’est bien normal : très peu de couples en parlent avant le moment fatidique. Mais attendre la lune de miel pour en discuter est une très mauvaise idée. On vous explique pourquoi.

Avant de vous marier ou de vous caser pour de bon, peut-être que vous et votre conjoint allez tenter l’expérience de la vie à deux. Une expérience formidable qui a surtout pour but de vérifier que vous vous supportez au quotidien, avouons-le. Mais si vous n’avez pas pris le temps de parler argent, votre expérience conjugale risque bien de tourner court.

Eh oui, imaginez que votre moitié ne paie les courses. Ou pire, que vous soyez le seul à assumer le coût du loyer. Toutes ces questions vont petit à petit s’imposer à vous. Pour ne pas les subir, le mieux reste donc d’en discuter tranquillement tous les deux. Car on aura beau dire ce qu’on veut : la vie à deux, c’est avant tout de l’organisation. Pour vous aider, voici quelques petites astuces à adopter au quotidien.

Courses, loyer, … les premières étapes de la vie à deux

Commençons par le loyer. Pourquoi ne pas faire 50/50 ? C’est la solution la plus logique. Et si l’un de vous deux gagne moins bien sa vie que l’autre ? Pas de panique. Dans ce cas, il suffit d’adapter le paiement du loyer aux revenus de chacun. Le mieux reste toutefois d’en discuter au préalable. La raison ? Cela vous permettra d’éviter les réflexions du genre : « tu m’as pris pour un guichet de banque ou quoi ?! ». Si vous ne voulez pas en arriver là, fixez les règles dès le départ. Cela évitera les malentendus, les frustrations et les prises de têtes inutiles. Mais peu importe le système que vous choisirez, vous serez toujours gagnant. A deux, vous aurez forcément quelque chose de mieux (et moins cher) !

Pour les courses, c’est exactement la même chose. Pourquoi ne pas y aller ensemble le week-end ? Disons que ce sera votre balade du dimanche. Sympa, non ? Surtout, cela vous permettra de partager la note en deux. Vous pouvez également choisir d’y aller chacun votre tour une semaine sur deux. A vous de voir ! Mais ne laissez pas votre conjoint y aller seul à chaque fois. A moins qu’il soit fan de merchandising et autres anglicismes, il risque fort de s’en lasser. Mais si tel est le cas, l’un de vous deux peut, par exemple, se charger des courses tandis que l’autre paie les factures d’eau et d’électricité. Le tout, c’est de trouver un bon deal, comme dirait Donald Trump.

Compte-joint, achat immo, … ça se corse !

Bon, ça c’était pour les petits conseils de base. Il est temps de passer aux choses sérieuses. Si tout roule dans votre couple, passer au compte-joint vous permettra peut-être de simplifier la gestion de votre budget. En effet, vous pourrez ainsi mettre tout votre argent en commun. Une seule condition : soyez transparent et évitez de retirer de l’argent en douce pour vos petits plaisirs. Sinon, votre chéri(e) s’en rendra forcément compte à un moment. Et là, comment dire ? Vous passerez un sale quart d’heure…

Et même si vous voulez conserver un peu d’intimité, le compte-joint est une bonne idée. En effet, rien ne vous oblige à y virer tous vos revenus. Vous pouvez très bien choisir de garder un compte individuel et de verser seulement une partie de vos salaires sur votre compte-joint tous les mois. Comme ça, le compte-joint servira à payer le loyer, les vacances, les courses, vos sorties en amoureux, … Bref, tout ce qui se fait à deux. Pour ce qui est de vos vêtements, vos sorties entre potes ou bien votre abonnement à la salle de sport, vous n’aurez qu’à piocher dans votre compte individuel. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Et si vous ne voulez pas ouvrir de compte-joint, sachez tout de même que la banque vous forcera certainement la main le jour où vous viendrez souscrire à un crédit immobilier.

Profitons-en pour parler logement. C’est un peu la suite logique de notre histoire. Ou plutôt de votre histoire. Eh oui, vous n’allez peut-être pas louer toute votre vie. Si vous en avez les moyens, peut-être choisirez-vous d’investir dans la pierre. Si vous n’êtes pas mariés, vous aurez alors le choix, lors de votre premier achat immobilier, entre différentes options.

La plupart des gens choisissent l’indivision, ce qui signifie que vous serez propriétaire à hauteur de votre apport. Un petit exemple ? Vous payez 750 000 € et votre conjoint 250 000 €. Vous serez donc propriétaire à 75 % contre 25 % pour votre conjoint. L’avantage avec ce système, c’est que si vous vous séparez, vous pourrez chacun récupérer et revendre votre part. Disons les choses clairement : cela vous permettra de ne pas vous faire arnaquer en cas de séparation. Quand on est amoureux, on ne pense pas à ces choses-là. Pour autant, c’est le moment où il faut y réfléchir car après c’est trop tard… On vous aura prévenu !

Mariage ou Pacs : un cap a été franchi

Mais si vous êtes mariés ou pacsés, les choses seront un peu différentes en fonction du régime pour lequel vous avez optez. Mais, au fait, savez-vous vraiment quelles sont les différences entre le Pacs et le mariage ? C’est très simple. On pourrait résumer en disant que si vous n’êtes pas trop sûr de votre choix, mieux vaut vous pacser. Ça vous évitera de longues et coûteuses procédures judiciaires en cas de séparation. Beaucoup de jeunes voient d’ailleurs le Pacs comme un moyen de tester la solidité de leur couple avant d’envisager le mariage. En gros, c’est une bonne solution pour tenter l’aventure sans prendre trop de risques. Et ne nous mentons pas, c’est aussi et surtout l’occasion de faire une grosse fête en réunissant amis et famille. Alors, pourquoi s’en priver ?

En savoir plus Mariage : tout ce que vous devez savoir sur les différents types de contrats

Par ailleurs, pour beaucoup, le mariage est le plus beau jour de leur vie. Ou « le deuxième après la naissance de ma fille », dirait mon patron. Un évènement comme celui-ci, ça se fête donc. L’enterrement de vie de jeune fille et/ou de garçon en est certainement l’étape la plus fun. Vos amis s’occuperont de tout et vous pourrez vous saouler jusqu’aux premières lueurs du soleil sans avoir à vous justifier en rentrant. Plutôt cool, non ?

Eh bien, profitez-en car la suite, c’est à vous de l’organiser. Réception, repas, photographe, décoration, … tenez-vous bien, les Français sont prêts à dépenser près de 11 000 € en moyenne pour que cette célébration soit inoubliable. On ne va pas se mentir : 11 000 €, c’est un sacré budget. Heureusement, des petites astuces vous permettront de limiter la casse. Vous pouvez, par exemple, faire la déco vous-même, recruter vos potes comme photographe ou encore vous marier hors saison pour bénéficier de supers tarifs. D’ailleurs, ne dit-on pas : « mariage pluvieux, mariage heureux » ? Pour peu que votre conjoint soit un peu superstitieux, cela l’aidera peut-être à avaler la pilule.

Mais attention, n’allez pas jusqu’à offrir une bague en toc à votre promis(e). Sauf si vous voulez faire annuler le mariage, bien-sûr. Dans ce cas, c’est une très bonne technique. Bravo. Plus sérieusement, ce n’est pas qu’il faut être radin. Surtout pour un évènement comme celui-ci. C’est juste qu’il ne faut pas dépenser plus que vous ne pouvez vous le permettre. Si vous faites un gros prêt, le plus jour de votre vie risque bien de se transformer en cauchemar car vous aurez du mal à le rembourser par la suite. Le plus important est de bien vous concerter avec votre moitié afin d’avoir l’esprit léger le jour J et d’en profiter au maximum.

Se préparer à l’arrivée d’un enfant, l’ultime étape dans une vie de couple

Avec le mariage, c’est la « vraie » vie à deux qui commence. Ou plutôt devrait-on dire la vie à trois, quatre, … Tout dépend de combien d’enfants vous voulez avoir. Et même s’ils passent leur temps à manger, pleurer, dormir, pleurer encore, les bébés sont avant tout farceurs, rieurs et aimants. Bref, ils nous comblent de bonheur au quotidien. A tel point qu’on en viendrait presque à oublier qu’un enfant de moins de 16 ans revient aux parents, en moyenne, à près de 6 000 € par an. Vous comprenez donc que plus que toute chose, un bébé ça se prépare. Et rassurez-vous, on ne va pas vous parler fécondation. Mais pognon.

La grossesse, c’est le moment où vous allez vraiment préparer l’arrivée de votre bébé. L’achat d’habits, poussettes, biberons et autre babioles ne devraient pas vous poser trop de problèmes. En revanche, méfiez-vous, le choix de la peinture pour la chambre a été la cause de plus d’une rupture. Soyez donc un fin stratège pour sortir vainqueur de cette épreuve. Pour vous aider, voici une petite vidéo de mentalisme qui va vous apprendre à influencer subtilement votre chéri(e) en moins de 3 minutes. Mais attention, ne la visionnez surtout pas avec votre conjoint si vous voulez que ça marche !

Profitez également de la grossesse pour organiser tous les petits changements du quotidien qui auront lieu à la naissance. Mais surtout, profitez du temps libre car vous en aurez beaucoup moins après. Un enfant, c’est un travail à plein temps (ou presque). Voilà qui risque parfois de vous mettre sur les nerfs. Surtout, quand ce sera toujours le même qui se lève la nuit pour changer les couches… Pensez donc à vous entourer de vos proches, et notamment de ceux qui ont déjà des enfants. Car une chose est sûre : ils auront de précieux conseils à vous donner.

Et pour veiller au bien-être futur de votre bout de chou, pourquoi ne pas lui ouvrir un livret d’épargne à la naissance ? Vous et votre conjoint n’aurez ensuite qu’à y verser une petite somme tous les mois. L’objectif est que votre enfant dispose d’un apport financier pour ses études futures, pour son permis de conduire ou encore pour son premier achat immobilier. Ce qui est bien avec un livret d’épargne, c’est que vous n’avez pas spécialement besoin d’y déposer beaucoup d’argent. Les taux d’intérêt et le passage des années vous aideront à faire grossir la somme sans problème.

Comme vous pouvez le constater : se préparer à la vie en couple, c’est aussi se préparer à la question du budget et de l’argent. Le mieux pour ne pas être pris au dépourvu, c’est donc d’en discuter à deux. Pour finir, méditons sur cette phrase tirée de la bande-dessinée Le Chat de Philippe Geluck : « La différence entre l'amour et l'argent, c'est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L'idéal étant d'arriver à partager son amour avec quelqu'un qui a du pognon ». Une citation qui n’est pas dénuée de sens quand on y réfléchit bien.