Mutuelles étudiantes : leurs principales différences

Jeudi 19 octobre 2017

Si comme 6 étudiants sur 10, vous ne comprenez ni le rôle des mutuelles étudiantes, ni leurs différences, cet article est fait pour vous.

L’inscription à une mutuelle étudiante est obligatoire pour tous les étudiants de l’enseignement supérieur. Affiliées au régime étudiant de la Sécurité sociale, ces mutuelles prennent en charge le remboursement de vos soins et frais médicaux. Mais pas facile de s’y retrouver parmi toutes les mutuelles étudiantes disponibles sur le marché. Pourtant, les choses sont plutôt simples. Il n’y a, en réalité, que deux mutuelles étudiantes : la LMDE et emeVia. Cette dernière dispose, en revanche, d’un réseau de 10 mutuelles régionales donc voici la liste :

  • Région Île de France : SMEREP
  • Région Nord  : SMENO  
  • Région Est : MGEL
  • Région Ouest : SMEBA
  • Région Centre-Ouest : SMECO
  • Région Centre-Est : SMEREB
  • Région Sud-Est : SMERRA
  • Région Sud-ouest : VITTAVI
  • Région Sud : MEP  
  • Région Antilles et Guyane : SMERAG

Un coût de cotisation identique

Le coût de la cotisation est le même pour les deux mutuelles étudiantes car il est fixé par l’Etat. Il s’élève à 215 € par an. Maintenant que vous savez tout cela, passons aux principales différences qui existent entre la LMDE et emeVia.

Des services et des prix légèrement différents

Ce sont les services et les offres proposés par les mutuelles étudiantes qui les distinguent. En effet, la Sécurité sociale rembourse environ 70 % de vos dépenses de santé. Pour le reste, il est nécessaire de souscrire à une complémentaire de santé. La LMDE propose quatre gammes de complémentaires santé dont les prix vont de 57 à 415 € par an en fonction de vos besoins. Pour consulter ces offres, cliquez ici. Du côté d’emeVia, le prix et le nombre de gammes complémentaires varient en fonction des régions. Pour la région Centre-Est, par exemple, il en existe quatre. Et les prix vont de 66 à 414 € par an. Cliquez ici pour en savoir plus.

Gestion nationale contre gestion régionale

Enfin, le statut national de la LMDE permet une gestion un peu plus simple des dossiers. En cas de déménagement, nul besoin d’en avertir sa mutuelle. En revanche, emeVia et ses 10 filiales régionales obligent l’étudiant qui déménage dans une autre région à en informer la mutuelle. Et même si le transfert de fichier est très rapide, encore faut-il penser à prévenir sa mutuelle étudiante.