Le compte joint, une bonne solution pour les couples ?

Jeudi 15 février 2018

Mettre son argent en commun pour se simplifier la vie. Telle est la philosophie du compte joint. Est-ce pour autant une bonne idée ?

Le compte joint, c’est un peu comme le mariage : le but est de ne faire qu’un. Sauf que cette fois-ci, c’est avec votre argent. En effet, le principe du compte joint est de mettre en commun vos revenus dans un seul et même compte. Il s’agit donc d’un système plutôt intéressant pour les couples. S’il ne leur est toutefois pas réservé, mieux vaut quand même avoir confiance en la personne avec qui vous décidez d’en ouvrir un.

Plus de simplicité pour les dépenses du quotidien

L’avantage du compte joint, c’est qu’il peut vous simplifier la vie pour vos dépenses du quotidien. Au lieu de galérer à vous répartir le paiement de vos dépenses courantes, le compte joint permet de tout mutualiser, ce qui est bien plus pratique pour les couples. Avec ce compte, vous recevrez chacun une carte bancaire et vous serez libre d’en user comme bon vous semble.

Pour cela, vous devrez toutefois choisir l’intitulé « M. ou Mme » lors de l’ouverture de votre compte. La raison ? Si vous optez pour « M. et Mme », vous serez obligé de signer tous vos chèques à deux et vous n’aurez droit qu’à une carte bancaire pour deux, ce qui est tout de suite beaucoup moins pratique.

La possibilité de garder vos comptes individuels

L’autre intérêt du compte joint, c’est que vous n’êtes pas obligé d’y verser tous vos revenus. Vous avez le droit de choisir la somme que vous y verserez chaque mois. Avec votre moitié, vous pouvez donc très bien choisir d’y déposer la même somme tous les mois et de conserver vos comptes individuels pour le reste. Le compte joint servira ainsi à payer vos dépenses en commun (courses, factures, loyer, vacances, …). Pour le reste (salle de sport, sorties entre potes, pause-déjeuner du midi, …), vous n’aurez qu’à utiliser vos comptes individuels.

Soyez tout de même vigilant. Une mauvaise gestion du compte joint peut créer des tensions dans un couple. Exemple : votre conjoint retire de l’argent en cachette. Vous risquez de vous en apercevoir à un moment. Le problème, c’est que vous ne pourrez pas vous opposer à une opération réalisée par votre conjoint puisque le compte joint est basé sur la confiance. Le mieux, c’est donc de bien en parler avant d’ouvrir un compte et de définir des règles strictes.

Les solutions en cas de séparation

Par ailleurs, détenir un compte joint peut s’avérer problématique en cas de séparation ou de dettes. En effet, si vous vous séparez, sachez que la signature de chacun est indispensable pour clôturer votre compte. Mais si ça coince, le mieux est alors de « dénoncer » votre compte joint, ce qui veut dire que vous vous désolidarisez de votre partenaire. Il suffit d’en faire la demande à votre banquier. Vous et votre conjoint ne pourrez ensuite plus faire aucune opération sur ce compte sans l’accord de l’autre. Voilà qui est pratique le temps de trouver une solution à l’amiable.

Mais si votre conjoint vous met des bâtons dans les roues et refuse catégoriquement de signer, vous pouvez alors retirer la somme que vous estimez vous appartenir puis envoyer un courrier en recommandé avec avis de réception à votre banque. L’objet ? Demandez à vous « disjoindre » du compte. En clair, cela signifie que vous n’aurez plus aucun droit sur ce compte et que celui-ci se transformera alors en compte individuel pour votre ex.

Attention aux dettes

Le compte joint peut également s’avérer problématique en cas de dettes. En effet, imaginons que vous finissiez le mois à découvert. La banque ne s’embarrassera pas de savoir lequel de vous deux est responsable. Comme vous êtes censés être solidaires, la banque exigera à l’un de vous deux, voire aux deux, de couvrir le découvert. Et même si vous n’y êtes pour rien, vous devrez payer !

Aussi, si la banque rejette un chèque sans provision émis par votre conjoint, vous vous retrouverez interdit bancaire, et ce même si vous n’y êtes pour rien. Idem en cas de saisie. Tout l’argent présent sur le compte sera bloqué (sauf si vous êtes marié sous le régime de la séparation de biens). Voilà pourquoi il est impératif d’avoir confiance en la personne avec qui vous ouvrez votre compte. La transparence doit être une règle d’or si vous voulez vraiment vous simplifier la vie. Alors, avant d’ouvrir un compte joint, réfléchissez-y bien.