Plus de musique dans votre vie !

Jeudi 14 juin 2018

« Il y a deux moyens d'oublier les tracas de la vie : la musique et les chats », disait si justement Albert Schweitzer. Et en effet, de la matinale que vous écoutez le matin aux émission du style The Voice ou La Nouvelle Star que vous regardez le soir en famille, en passant par les sites d’écoute de musique en streaming tels que Deezer, Spotify ou Apple Music, qui rythment vos journées de travail, il est devenu presque impossible de passer une journée sans écouter de musique. Et c’est sans parler de la « Musak », plus connue sous le nom de musique d’ascenseur qui, comme son nom l’indique, est principalement diffusée dans les ascenseurs des parkings ou des centres commerciaux !

« Vous n’avez pas besoin d’un cerveau pour écouter de la musique » (Luciano Pavarotti)

Si la musique imprègne autant la société, c’est aussi parce qu’il est devenu facile d’en écouter gratuitement (ou presque). En effet, il y a encore quelques années, nos aînés étaient obligés d’acheter une platine et des vinyles rien que pour écouter de la musique. Plus récemment, il fallait encore se rendre à la Fnac ou dans des magasins spécialisés pour acheter des CD. Cette époque est révolue. Les sites d’écoute de musique en streaming ou encore YouTube ont révolutionné notre manière de consommer la musique.

En vous rendant sur Deezer, vous pouvez, par exemple, écouter gratuitement de la musique. En échange d’un peu de publicité, bien-sûr ! Et si vous ne voulez pas être envahi par les pubs, il vous suffit de payer 10 € par mois ou 5 € si vous êtes étudiant pour écouter vos sons préférés en illimité. Par comparaison, le dernier album de votre artiste favori coûte, lui, entre 15 et 20 € à la Fnac.

Si écouter de la musique n’a jamais été simple, c’est la même chose pour ce qui est des concerts. Il y a en partout, tout le temps. Seul problème : le prix d'une place de concert a augmenté au cours des dernières années (+ 14% depuis 2006). La raison ? Les artistes vendents moins de disques, il faut donc qu'ils se rattrapent sur les concerts. Heureusement, des tas d’offres fleurissent aujourd’hui sur Internet. Ce business rapporte d’ailleurs tellement que des sites se sont spécialisés sur le sujet. Citons Billetreduc, Zepass ou encore Bestofticket. Le petit plus de ces sites ? Ils proposent tous de mettre en relation les revendeurs et les acheteurs de dernière minute. Un bon plan pour bénéficier de réductions en or.

Il faut toutefois l’admettre : au niveau des concerts, vous aurez plus de choix si vous habitez une grande ville. Pour autant, cela ne veut pas dire que les plus petites villes sont délaissées. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou rendez-vous sur le site de votre commune pour connaître la programmation des concerts et autres festivals qui ont lieu dans votre région. Il y a fort à parier pour que vous ne soyez pas déçu.

« La musique est la langue des émotions » (Emmanuel Kant)

Mais méfiez-vous, le problème avec la musique, c’est qu’elle agit un peu comme une drogue. Une fois que vous avez commencé, il est très difficile d’arrêter. A quoi reconnaît-on un accro ? C’est celui ou celle qui arrête de chanter sous la douche pour se lancer dans l’apprentissage d’un instrument ou pour mixer. Alors, si vous vous décidez à franchir le cap, un conseil : ne cherchez pas à décrocher et lancez-vous corps et âme !

Même si vous ne devenez pas Chopin, Luciano Pavarotti ou Kanye West, apprendre à chanter ou apprendre à jouer d’un instrument vous permettra d’entrevoir de nouveaux horizons, de rencontrer de nouvelles personnes et de vous amuser ! Surtout, ne vous mettez pas trop la pression, la musique est avant tout un divertissement, un loisir, une passion.

Et si, comme de nombreux Français, vous pensez qu’une inscription à des cours de musique coûte une fortune, détrompez-vous. En vous renseignant auprès des MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) ou en prenant contact avec les associations de musicos de votre quartier, vous aurez parfois accès à des tarifs défiant toute concurrence. Sinon, il y a les cours de musique en ligne. Le site Acadezik se propose, par exemple, de vous apprendre à jouer d’un instrument pour la modique somme de… 0 € ! Cette option n’est toutefois pas conseillée pour commencer. La raison ? Il est plus sympa d’apprendre à jouer à plusieurs. Seul, vous risquez fort de vous lasser rapidement.

Et pour cause : la musique est faite pour être partagée. Faire de la musique seul, c’est comme un peu comme boxer sans adversaire : cela n’a aucun intérêt. Alors n’ayez pas peur de vous lancer. D’ailleurs, une fois que vous aurez progressé, pourquoi ne pas créer un groupe avec vos amis ou en rejoindre un déjà existant ? Ce sera l’occasion de faire vos preuves et surtout d’apprendre des autres. Vous pourrez ensuite vous produire lors de la Fête de la musique et enfin dévoiler vos talents en public.

Il se peut également que vous souhaitiez initier vos enfants à la musique. C’est une excellente idée. La musique permet aux plus petits de développer leurs sens et de stimuler leur créativité. Le problème, c’est que si vous avez plusieurs enfants et/ou que vous êtes un peu ric-rac, ces cours risquent bien de vous coûter cher, très cher…

Heureusement, des tas d’aides financières vous permettront probablement de financer, totalement ou en partie, les cours de vos enfants. Pour en bénéficier, n’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre mairie, de votre département, de votre entreprise ou de votre Caf. Un exemple ? Certaines Caf attribuent des « aides aux loisirs » ainsi que des « pass loisirs » aux familles les plus modestes afin qu’elles puissent inscrire leurs enfants à des activités culturelles ou sportives.

« La voix humaine est le plus beau de tous les instruments, le plus émouvant... » (Anna Gavalda)

Mais que ce soit pour vous ou pour vos enfants, une question reste en suspens : quel instrument choisir ? L’achat d’un instrument n’est pas anodin. Ce choix peut même s’avérer déterminant pour le reste de votre vie. Ou du moins, pour votre avenir musical. Un mauvais choix et hop, vous voilà dégoûté à tout jamais du 4ème art ! A contrario, si vous trouvez l’instrument qui vous convient, vous pourriez bien ne jamais l’abandonner.

Pour faire le bon choix, commencez par vous renseigner en magasin. Les vendeurs spécialisés ont affaire à des indécis tous les jours, ils sauront donc vous conseiller. Et si vous voulez sortir du lot, voici un petit tuto pour trouver un instrument de musique original ou hors du commun.

Choisir un instrument, c’est bien. Mais encore faut-il pouvoir se le payer. Plusieurs solutions s’offrent à vous si vous ne voulez pas trop dépenser. Vous pouvez d’abord acheter en achat-location. Le concept est simple : vous payez un peu chaque mois jusqu’à ce que votre instrument soit entièrement remboursé. Si vous optez pour cette solution, veillez toutefois à ce que ce soit sans intérêt, auquel cas vous paierez plus que ce qui était prévu à la base.

Si cette solution ne vous branche pas, vous pouvez toujours comparer les prix sur Internet. Cela vous évitera de succomber à un achat compulsif. Pour ce faire, rendez-vous sur Idealo. Enfin, sachez que des sites comme Cdiscount vous permettront de trouver des instruments à prix malin. Certes, ce ne seront peut-être pas les meilleurs du marché. Mais à quoi bon dépenser des mille et des cents alors que vous risquez de vous en lasser au bout de seulement quelques semaines ? Vous aurez tout le temps de vous offrir un bel instrument plus tard puis de vous débarrasser de votre ancien compagnon de route.

« On ne vend pas la musique. On la partage » (Leonard Bernstein)

Si vous persistez dans cette voie, il se pourrait même que vous finissiez par travailler dans le secteur de la musique. De nombreux jobs pourraient vous y séduire. En effet, si l’industrie musicale regorge de talents, elle offre également tout un tas d’opportunités pour les plus motivés. De la communication et du marketing au management, en passant par l’écriture, la composition, la technique ou encore le design, à peu près chaque métier y est représenté.

Travailler dans la musique, c’est également l’occasion de vivre une expérience extraordinaire ou de contribuer à l’émergence d’un artiste. Voilà qui fait rêver. Parmi les missions qui enchantent généralement les plus jeunes, il y a le fait d’accompagner un artiste en tournée. Une mission qui permet de découvrir l’envers du décor et de toucher un peu à tous les domaines.

Alors, comment faire pour travailler dans ce secteur ? Vous pouvez tout d'abord faire un tour sur La Scène, le magazine des professionnels du spectacle, où des tas d'offres sont mises en ligne tous les jours. N'hésitez pas aussi à contacter les labels et les majors. Ce sont généralement eux qui organisement les tournées des articles. Sachez toutefois que le monde de la scène est petit et qu'il marche surtout par le bouche-à-oreille. Ce sont donc les contacts que vous vous ferez au fil de vos expériences qui vous permettront de travailler.

Au final, que ce soit par sa simple écoute ou par sa pratique, la musique permet de s’évader de son quotidien et de découvrir un nouvel univers. Comme le disait si bien Bob Marley, « la musique peut rendre les hommes libres ». Alors libérez-vous !