Vacances au ski : nos 10 bons plans pour un séjour à prix cassés

Jeudi 25 janvier 2018

Tout le monde le sait : le ski, ça coûte cher. Heureusement, des bons plans et des astuces vous permettront de largement réduire le prix de votre séjour.

900 €, soit un peu moins que le Smic. C’est le budget moyen d’une semaine dans les Alpes pour une personne au mois de février, selon Economie Matin. Autant dire que ce n’est pas rien. Pour autant, le ski n’est pas uniquement réservé à ceux qui en ont les moyens. En effet, quelques bons plans et de bonnes astuces vous permettront de profiter d’un séjour à la montagne sans vous ruiner. Voici nos conseils.

Prenez-y vous à l’avance

Comme toute chose, plus vous vous y prendrez à l’avance, plus vous aurez de chances d’économiser. Eh oui, en vous y prenant quelques mois à l’avance, vous tomberez sur des prix bien plus abordables car les stations de ski et les hébergements les moins chers seront encore disponibles. Alors, n’attendez pas le dernier moment !

Trouvez les bonnes stations

Si vous voulez faire des économies, oubliez tout de suite Courchevel. Selon TripAdvisor, la très réputée station de ski serait la plus chère de France avec une semaine revenant à près de 6 000 € pour quatre personnes. Aux grands domaines skiables, mieux vaut privilégier les stations de moyenne montagne ou les petites stations reliées aux pistes par télécabine ou télésièges. Cela vous permettra d’économiser jusqu’à 50 % du prix de votre location, d’après Abritel. Par ailleurs, sachez que les prix sont relativement moins élevés dans les Pyrénées, le Jura ou les Vosges, par exemple. Les Alpes ne constituent pas l’unique place où faire du ski en France. Profitez-en donc.

Mais le mieux pour faire de bonnes affaires, c’est de comparer. Pour cela, rendez-vous sur Ski express !

Partez hors-saison

Partir durant les vacances scolaires vous coûtera bien plus cher que hors-saison. Si vous n’avez pas d’enfants et que vous pouvez vous le permettre, évitez donc les mois de février et mars. En effet, si le séjour au ski coûte 900 € en février-mars, il ne vous reviendra en moyenne qu’à 750 € hors-saison. Alors, pourquoi ne pas partir en janvier ?

Maîtrisez votre budget transports

Un séjour au ski à petits prix commence par un trajet pas cher. Pour ce faire, pensez au covoiturage qui vous permettra de diviser le coût de votre trajet par le nombre de passagers. Sinon, il y a les bus. En vous rendant sur Ouibus ou sur Busradar, vous aurez le choix entre tout un tas de trajets durant toute la période hivernale. En revanche, la plupart des bus partent de Paris ou de Lyon. Si vous habitez ailleurs en France, cela ne vaut donc peut-être pas la peine. Dans ce cas, il vous reste le train. Et pour payer votre billet moins cher, encore une fois : prenez-y vous à l’avance.

Des logements à prix malins

Le premier poste de dépenses au ski, c’est le logement. Il est donc très important de rechercher les hébergements les plus abordables pour économiser. Si vous êtes plusieurs, vous pouvez, par exemple, vous partager un chalet à la montagne. Cela vous permettra de diviser les coûts et de profiter d’un espace de vie agréable. En revanche, si vous n’êtes pas très nombreux, mieux vaut faire autrement. Vous pouvez, dans un premier temps, essayer le Couchsurfing, une pratique qui consiste à être hébergé gratuitement chez un hôte. Si vous ne trouvez rien via ce système, essayez l’échange de maisons. Si ça ne vous tente pas trop, pas de panique ! Il vous reste les auberges de jeunesse dont les prix sont toujours bien moins élevés que dans les hôtels.

Comme toujours, le mieux pour économiser, c’est de comparer. Pour cela, cliquez ici !

Des forfaits à prix cassés

Le prix des forfaits au ski peut vite passer du simple au double, de 25 à 50 € par jour en moyenne. Pour ne pas vous faire avoir, renseignez-vous bien sur ce poste de dépenses avant de partir. Pour payer moins, passez par Internet. Des promotions y sont disponibles toute l’année. Pour en profiter, rendez-vous sur SkiPower ou sur PasseMontagne. N’hésitez pas aussi à vous renseigner auprès de votre comité d’entreprise pour bénéficier de réductions. La carte étudiante ou la carte Famille Nombreuse vous permettront parfois d’en bénéficier également. Le mieux à faire est donc de se renseigner directement sur place. Enfin, retenez tout de même qu’un forfait pas cher n’est pas forcément le plus avantageux. La raison ? Certains forfaits ne vous permettront pas de skier sur des distances suffisantes. Avant de choisir, prenez donc bien en compte le ratio prix / km de piste.

Du matériel à petits prix

Pour ce qui est du matériel, c’est pareil que pour les forfaits : en vous rendant sur certains sites (voir plus haut), vous aurez droit à tout un tas de réductions. Par ailleurs, ne cherchez pas les derniers équipements à la mode au risque de dépenser une fortune. Privilégiez le strict nécessaire. Si malgré tout, vous n’avez pas réussi à trouver de promotions intéressantes, vous pouvez très bien vous rendre à l’Office du tourisme une fois que vous serez arrivé sur place. Le but ? Demander où se trouvent les magasins les moins chers du coin. Enfin, sachez que plus vous skiez, moins votre forfait coûtera cher. Mieux vaut donc partir une bonne semaine ou plus au lieu de seulement quelques jours.

Des vêtements pas chers

Chaussures, combinaisons, lunettes, … Le ski, c’est aussi se trouver de bons vêtements pour ne pas attraper froid durant vos vacances. Des vêtements qui coûtent souvent cher, voire très cher en magasin. Pour éviter de payer le prix fort, demandez donc à vos amis s’ils n’ont pas des vêtements à vous prêter. N’hésitez pas sinon à vous rendre sur des sites comme eBay afin d’acheter des vêtements d’occasion, ce qui vous reviendra à beaucoup moins cher. Ne négligez pas, pour autant, les bonnes vieilles enseignes sportives telles que Decathlon ou Go Sport qui proposent des offres accessibles à tous les budgets.

Evitez les supermarchés du coin et les restaurants

C’est bien connu : les supermarchés et les restaurants en altitude coûtent une fortune. Ce n'est pas pour rien que Gad Elmaleh s'en est amusé dans un sketch (voir ci-dessous). Si vous le pouvez, faites donc vos courses dans votre ville avant de partir et ramenez des provisions de pâtes, de riz, de thon, … Bref, de tout ce qui peut se conserver sans problème. Il n’y a pas de petites économies ! 

Privilégiez la luge au ski

Si vous voulez vraiment surveiller vos dépenses, il vous reste une ultime solution : ne pas skier. Eh oui, vous épargnerez ainsi une bonne partie de votre budget. Et détrompez-vous, il est tout à fait possible de s’amuser à la montagne sans skier. La luge ou encore les raquettes vous occuperont, par exemple, pendant des heures, et le tout à moindre coût. Exemple : dans un magasin de location choisi au hasard à Val Thorens, la paire de ski bas de gamme revient à 13 € la journée contre 7 € pour une luge. Si vous avez des enfants, ils vont adorer. De plus, en renonçant au ski, vous pourrez éviter les stations touristiques où les prix sont gonflés à bloc. Vous pourrez ainsi vous satisfaire de petites villes bien moins fréquentées à partir desquelles il est possible de profiter du bon air de la montagne et de tout un tas d’autres activités.