Chômage : mais, au fait, dans quels cas y avez-vous droit ?

Mardi 07 novembre 2017

Mode de rupture de contrat, temps passé au travail, … Découvrez dans quels cas vous aurez droit au chômage ainsi que les conditions qu’il vous faudra remplir pour toucher l’allocation.

Le chômage, ce n’est pas automatique. Dans certains cas assez rares, vous ne pourrez percevoir l’allocation chômage d’aide au retour à l’emploi (ARE). C’est notamment le cas si vous avez démissionné. Toutefois, même dans cette situation, il est possible de toucher le chômage. Exemple : vous avez démissionné car votre enfant souffre d’un handicap et a été admis dans une structure d’accueil éloignée qui entraîne votre déménagement vers un lieu incompatible avec votre activité salariée. Pour retrouver tous les cas où vous pourrez toucher le chômage après avoir démissionné, rendez-vous sur le site de l’Unédic.

En dehors de cela, vous aurez droit au chômage suite à la plupart des modes de rupture de contrat :

  • Licenciement (même pour faute grave ou lourde)
  • Rupture conventionnelle
  • Fin de CDD
  • Fin de mission d’intérim

Bref, retenez qu’en règle générale, si vous perdez involontairement votre travail, c’est-à-dire si votre employeur est à l’origine de la rupture de votre contrat ou de son non-renouvellement, vous pouvez bénéficier des allocations chômage.

Mais ce n’est pas aussi simple. En effet, il faut également que vous remplissez certaines conditions. Il faut notamment que vous ayez effectué une durée d’affiliation suffisante, c’est-à-dire une période minimale de travail qui doit être d’au moins 88 jours (effectivement travaillés) lors de votre dernier contrat. En fonction de votre âge, vous devez avoir effectué cette durée d’affiliation au cours des :

  • 28 derniers mois si vous avez moins de 53 ans
  • 36 derniers mois si vous avez plus de 53 ans

Si vous n’avez pas effectué cette durée d’affiliation lors de votre précédent contrat, Pas de panique. Sachez que Pôle Emploi peut prendre en compte vos jobs d’avant.

Enfin pour percevoir les allocations chômage, il faut que :

  • Vous n’ayez pas atteint l’âge légal de départ en retraite ou rempli les conditions de trimestres ouvrant droit à la retraite à taux plein
  • Vous soyez physiquement apte à travailler
  • Vous résidiez en France
  • Vous soyez inscrit comme demandeur d’emploi à Pôle Emploi ou que suiviez une formation inscrite dans un projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE). Vous avez 12 mois suite à la perte de votre emploi pour vous inscrire.
  • Vous recherchiez activement un emploi

Si vous avez encore un doute par rapport à votre situation, n’hésitez pas à contacter un conseiller Pôle emploi afin d’en savoir plus. Vous pouvez en joindre en téléphonant au 39 49 ou en cliquant sur ce lien.