Comment anticiper la suite d'un entretien d'embauche ?

Jeudi 19 octobre 2017

Message de remerciement, Relance, … Tout comme un entretien l’embauche, la suite se prépare en avance.

Anticiper la suite d’un entretien d’embauche est un art souvent moins bien maîtrisé par les candidats que le passage l’entretien en lui-même. Pourtant, une bonne méthode et quelques astuces suffisent à assurer pour la suite.

Posez les bonnes questions avant de quitter un recruteur

La suite de votre entretien d’embauche se prépare avant même que celui-ci ne se termine. En effet, à la fin de votre entretien, vous devez poser quelques questions à votre recruteur afin de savoir comment anticiper la suite. Vous devez notamment lui demander :- S’il vous recontactera pour vous donner sa réponse ou si c’est à vous de le faire- Dans combien de temps il aura pris sa décisionCes réponses vous permettront de savoir comment prendre les choses en main pour la suite. En plus, cela prouvera encore une fois votre motivation.

Envoyez un mail de remerciement

Ça ne coûte rien et ça fait toujours le plus grand effet. Après votre entretien, envoyez un petit mail de remerciement à la personne qui vous a reçu. Faites-le le soir même de votre entrevue ou le lendemain. Deux ou trois lignes suffisent. Faites court. Le but est simplement de signifier à votre recruteur que vous êtes reconnaissant du temps qu’il vous a accordé. N’hésitez pas également à lui dire que vous êtes disponible pour toute question supplémentaire. Vous pouvez, par exemple, écrire :

« Madame/Monsieur,

Suite à notre entretien du (date) pour le poste de (nom du poste), je tenais à vous remercier pour m’avoir accordé du temps. Notre échange a confirmé ma motivation pour intégrer votre entreprise. J’espère que cet intérêt est partagé. En attendant votre réponse, Je reste à disposition pour toute question éventuelle de votre part. »

Relancez le recruteur quelques jours après votre entretien

Relancer un recruteur est une étape délicate car on ne sait jamais quel est le moment opportun pour le faire. C’est pour cela qu’il est très important que vous lui ayez demandé, au préalable, à quel moment il comptait vous donner des nouvelles. En fonction de cette réponse, vous saurez quand le relancer. Attendez 2 ou 3 jours après la date fixée par celui-ci pour soit envoyer un mail, soit l’appeler directement. Mais mieux vaut envoyer un mail pour commencer. C’est moins intrusif. Et vous pourrez toujours le relancer par la suite s’il ne répond pas.

Relancez le recruteur une seconde fois

Si vous n’avez aucune nouvelle suite à votre première relance, il va falloir réitérer. Le timing à respecter est d’au moins 10 jours après la date fixée par le recruteur pour vous donner une réponse. Et, cette fois-ci, n’hésitez pas à décrocher le téléphone. Restez poli et courtois quand vous l’aurez au bout du fil et ne soyez pas vexé parce qu’il ne vous a toujours pas répondu. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela. Il se peut notamment que votre recruteur soit très occupé et que vous ne soyez pas sa priorité pour le moment. Quand vous lui parlerez au téléphone, rappelez-lui qui vous êtes, quand vous vous êtes rencontré et pour quel poste vous postulez. Il devrait enfin vous donner une réponse. Et si vous n’arrivez pas à le joindre au téléphone, renvoyez-lui un mail. En espérant qu’il vous réponde rapidement.

Préparez-vous à un autre entretien

Une relance peut également déboucher sur un second entretien. En effet, il se peut que votre recruteur ait besoin de plus de temps pour prendre sa décision. Un second entretien avec vous lui permettra alors d’enfin faire son choix. S’il vous propose de vous revoir, acceptez ! Contrairement à ce que vous vous dites, c’est plutôt bon signe. Cela signifie que vous êtes toujours en lice.

Continuez à postuler en attendant une réponse

Enfin, préparer la suite d’un entretien, c’est également se préparer à ce que la réponse soit négative. Mais pas de panique, si tel est le cas, dites-vous que c’est la vie. Cela arrive à tout le monde tous les jours. Alors pour ne pas tomber de haut, le mieux est de continuer à postuler durant la période d’attente. Ainsi, vous ne perdrez pas de temps et vous vous créerez de nouvelles opportunités. Et ne désespérez pas parce que vous n’avez pas été engagé. Cela veut simplement dire que ce job n’était pas fait pour vous.