Devenir chauffeur VTC, oui mais comment ?

Jeudi 19 octobre 2017

Entre les différentes formations, les démarches administratives et le choix de votre statut, difficile de faire les bons choix quand on veut devenir chauffeur VTC. On vous aide à y voir plus clair.

Devenir chauffeur VTC ? Si vous avez déjà le permis de conduire, rien de plus facile. En revanche, il faut l’avoir depuis au moins 3 ans. Alors, si vous venez de le passer, il vous faudra encore un peu patienter. En dehors du permis, vous devez également :

  • Obtenir une attestation d’aptitude physique délivrée par le préfet
  • Avoir suivi un cours de « prévention et secours civique de niveau 1 » au cours des 2 dernières années
  • Avoir un casier judiciaire vierge

Si ces conditions sont réunies, vous devez passer un examen d’un peu plus de 3 heures (sauf si vous avez déjà travaillé pendant au moins 1 an en tant que chauffeur professionnel dans le transport de personnes). Pour cela, vous devez impérativement vous inscrire dans un centre de formation dont le coût varie d’un centre à l’autre, et d’une région à l’autre. Il est tout à fait possible d’en trouver à partir de 400 € dans certaines régions quand dans d’autres, vous n’en trouverez pas à moins de 1 000 €… Les questions auxquelles vous serez confronté le jour de l’examen porteront notamment sur la gestion, la relation client ou encore le français.

Une fois l’examen réussi, c’est du côté administratif que ça se passe. Il faut que vous vous rendiez à votre préfecture pour faire votre demande de carte professionnelle VTC. Vous pouvez également le faire en ligne sur le site de votre préfecture. Dans tous les cas, voici ce qui vous sera généralement demandé :

  • Une photocopie de votre permis de conduire
  • Une photocopie de votre pièce d’identité
  • Un certificat médical
  • Vos justificatifs de formation
  • Un justificatif de domicile
  • 2 photos d’identité avec votre nom au dos

Votre carte vous sera ensuite délivrée dans un délai de 3 mois. Mais il va falloir vous armer encore d’un peu de patience car…

… Ce n’est pas fini. Tenez bon ! Vous devrez ensuite choisir votre statut. Si vous souhaitez devenir salarié, vous n’avez rien à faire à part trouver un employeur. Mais si vous voulez devenir Uber, par exemple, vous devrez prendre le statut d’auto-entrepreneur ou bien créer une société. Eh oui, dans certains cas, être chauffeur VTC, c’est aussi être indépendant et donc ne pas avoir de patron pour gérer ses affaires.

Quel statut choisir ?

Si vous souhaitez devenir auto-entrepreneur, c’est simple. Il suffit de faire une déclaration d’auto-entrepreneur. Avec ce statut, vous ne prenez pas trop de risques puisque, si votre business marche mal, vous n’aurez que très peu d'impôt ou de cotisation sociale à payer, voire pas du tout. Vous serez donc à l’abri. Opter pour ce statut peut être bien pour commencer.

En revanche, il devient intéressant de créer une société à partir du moment où vous êtes sûr de votre choix de carrière. Avec une société, il vous sera possible de déduire certains de vos frais professionnels tels que le carburant ou la location de votre voiture. Vous pourrez également récupérer la TVA. Si vous êtes plusieurs au sein de votre société, c’est encore plus intéressant puisque vous pourrez vous partager les coûts. Mais attention, avant de créer une société, renseignez-vous bien sur le statut juridique à adopter (EURL, SASU, AE, EI, ...). Pour vous aider, n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil ici.

La dernière ligne droite

Après avoir reçu votre carte VTC et choisi votre statut, il faut que vous vous inscriviez sur le registre national des VTC afin d’obtenir votre licence. Cela coûte 170 €. Vous pouvez en faire la demande en ligne en cliquant ici. Voici ce qui vous sera demandé :

  • Une attestation d'assurance couvrant la responsabilité civile professionnelle
  • Un justificatif de l'immatriculation de l'entreprise (extrait Kbis ou répertoire Siren) 
  • Une copie du certificat d'immatriculation (carte grise) de votre véhicule
  • Une copie de votre carte professionnelle
  • Un justificatif de la garantie financière du véhicule utilisé d’un montant de 1 500 € (sauf si vous utilisez votre propre véhicule ou si vous louez une voiture pour plus de 6 mois)

Une fois ces démarches effectuées, ça y est : vous pourrez officiellement devenir chauffeur VTC. Félicitations !

Ça coute cher de devenir chauffeur VTC ?

Devenir chauffeur VTC a un coût. En fonction de si vous avez déjà un véhicule homologué ou non, du centre de formation dans lequel vous vous inscrirez, du statut que vous choisirez, le coût va varier. Difficile de donner un budget moyen mais ne le sous-estimez pas ! L’avantage, c’est qu’une fois que vous commencerez à travailler, vous rentabiliserez sûrement vite ces dépenses si vous roulez suffisamment.

En combien de temps devenir chauffeur VTC ?

Plusieurs mois sont nécessaires pour devenir chauffeur VTC. Disons qu’il faut compter au minimum entre 5 et 6 mois. Eh oui, entre votre formation (2 semaines environ), les temps d’attente entre chaque démarche administrative, la réception de vos cartes et licences, … mieux vaut ne pas être trop pressé.

Combien gagne un chauffeur VTC ?

Encore une fois, tout dépend du statut pour lequel vous avez opté, du nombre d’heures de travail que vous effectuez, de votre véhicule, de vos charges, … Toutefois, selon une enquête de BFM, un chauffeur travaillant 60 heures par semaine sur une plateforme type Uber gagnerait, en moyenne, 2 400 € net, soit un peu plus que le SMIC horaire.