Epargne retraite : le Perp, un (vrai) bon plan ?

Vendredi 04 mai 2018

Le Perp séduit de plus en plus de Français. Pour autant, beaucoup s’en méfient encore. A tort ou à raison ?

Le plan d'épargne retraite populaire (Perp) est de loin l’épargne retraite préférée des Français. Et pour cause : salariés, indépendants… Tout le monde peut y souscrire. Pour rappel, l’intérêt de l’épargne retraite est de percevoir périodiquement (tous les mois, trimestres ou semestres) un revenu supplémentaire une fois l’âge de la retraite atteint, ce qui est bonne chose car vos revenus vont diminuer une fois que vous quitterez la vie active. Il se peut donc que vous ayez pensé à souscrire à un Perp. Pour autant, est-ce une bonne idée ? On fait le point.

Les avantages

Le premier avantage du Perp (et pas des moindres) est fiscal puisque les sommes versées sur un Perp sont déductibles de votre revenu imposable à hauteur de 10 % dans la limite de 30 893 € ou 3 862 € si ce montant est plus élevé. Voilà qui commence bien. De plus, si cela ne vous suffit pas, vous pouvez également imputer vos dépenses sur vos plafonds des trois dernières années (à condition que vous ne les ayez pas atteint) et/ou sur les plafonds de votre conjoint (mariage ou Pacs). Si vous avez de plus petits revenus que votre conjoint, vous pouvez d’ailleurs profiter de son plafond de déduction afin de mettre encore plus d’argent de côté. Ce qui est bien, c'est que les sommes qui y sont déposées n'entrent pas dans le plafonnement des niches fiscales à 10 000 €.

L’autre avantage du Perp est que, contrairement à d’autres dispositifs, vous pouvez envisager une sortie sous forme de rentes, sous forme de capital ou bien un mix des deux. En clair, si vous optez pour la rente, vous recevrez, par exemple, tous les mois une somme d’argent jusqu’à votre mort. Pour ce qui est de la sortie totale en capital, ce n’est possible que pour les faibles rentes, soit celles qui sont de moins de 40 € par mois. Autrement, il y a la solution 80-20, c’est-à-dire qu’une fois atteint l’âge de la retraite, votre épargne pourra vous être versée à hauteur de 80 % en rentes et 20 % sous forme de capital. Un bon compromis si vous avez des projets mais que vous voulez quand même toucher une rente.

Par ailleurs, sachez que si vous décédez, votre rente pourra être reversée à votre conjoint et/ou à vos enfants. Autrement, vous pourrez utiliser votre épargne retraite pour acheter votre résidence principale à condition de ne pas avoir été propriétaire au cours des deux dernières années, ce qui peut être pratique pour un si gros investissement. Aussi, vous pourrez récupérer votre épargne en cas d’invalidité, d’expiration de vos droits aux allocations chômage, de surendettement, de cessation d'activité non salariée à la suite d'un jugement de liquidation judiciaire, ce qui est à la fois un avantage et…

Les inconvénients

… un inconvénient. Et pour cause : contrairement à d’autres dispositifs, avec le Perp, il est impossible de récupérer son épargne avant l’âge de la retraite. Si, en dehors des raisons évoquées plus haut, vous voulez récupérer votre épargne en cas de coup dur, ce ne sera tout bonnement pas possible.

Par ailleurs, l’économie d’impôt réalisée grâce à la déduction des sommes versée sur votre épargne retraite dépend de vos revenus. Plus ils sont élevés, plus vous serez gagnant. A contrario, si vous n’êtes pas ou que très peu imposable, le Perp ne sera pas forcément intéressant pour vous. De plus, la rente versée à la sortie, ainsi que les intérêts générés au fil du temps, seront imposables au même titre que les pensions de retraite. En prenant en compte les frais de gestion que vous allez devoir payer, il y a de fortes chances pour que, si vous avez de petits revenus, le Perp ne soit pas une bonne solution. Alors, prenez le temps de réfléchir et de comparer avant de vous lancer.