Les chèques : pourquoi il faut s'en méfier pour ne pas s'endetter ?

Jeudi 19 octobre 2017

Les chèques, c’est pratique. Mais si vous ne faites pas attention, ils peuvent devenir votre pire ennemi.

Lorsque vous avez besoin de régler votre facture d’eau ou bien de vous payer une nouvelle télévision, votre premier réflexe est de sortir le carnet de chèque ? Certes, c’est pratique mais attention, mieux vaut les utiliser avec parcimonie. En effet, en faisant des chèques à tout-va, vous risquez bien de vous mettre dans une situation financière délicate.

Le premier problème avec les chèques, c’est leur date d’encaissement. Ils peuvent être encaissés jusqu’à 1 an et 8 jours après leur date de rédaction. Cela signifie que quand vous remettez un chèque, vous ne pouvez pas savoir à quel moment votre compte va être débité. Plus le chèque est gros, plus cela risque faire mal. Et plus vous faites de chèques, plus votre reste à vivre sera incertain. Le mieux, c’est donc d’éviter. N’en faites que quand vous n’avez vraiment pas le choix.

Mais si vous pensez avoir trouvé la solution en indiquant la date à partir de laquelle votre chèque doit être encaissé, sachez que vous commettez une grosse erreur. En effet, pour commencer, cette pratique est interdite et vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 6 % du montant du chèque émis. De plus, la personne à qui vous avez donné le chèque peut l’encaisser quand elle le souhaite à partir du moment où vous lui avez remis, peu importe la date indiquée dessus. En résumé, il est inutile de postdater votre chèque.

Chèques en bois = danger

Par ailleurs, si vous émettez un chèque sans provision, c’est-à-dire sans avoir le montant nécessaire sur votre compte en banque, vous risquez d’en payer lourdement les conséquences. Quand cela arrive les banques envoient une lettre d'avertissement afin que vous alimentiez votre compte avant un certain délai. Si vous ne respectez pas ce délai, vous paierez des frais pour émission de chèque sans provision. Mais ce sera alors le dernier de vos soucis puisque vous risquez surtout de devenir interdit bancaire, et donc de ne plus pouvoir émettre de chèques durant une période de 5 ans. Ajoutons à cela que le bénéficiaire du chèque peut vous poursuivre et obtenir le paiement qu’il lui est dû même si vous n’en avez pas les moyens. Bref, un véritable cauchemar.

Alors si, malgré tout, vous deviez émettre un chèque, assurez-vous au moins que la somme indiquée est disponible sur votre compte en banque.