Tout ce que vous devez absolument savoir sur le reste à vivre

Mercredi 11 avril 2018

Le reste à vivre est un indicateur de plus en plus utilisé pour gérer et maîtriser son budget. Découvrez comment il fonctionne et comment l’utiliser au quotidien.

Beaucoup de gens confondent le reste à vivre et le solde de leur compte bancaire. Il s’agit pourtant de deux choses radicalement différentes.

Le solde bancaire, c’est tout simplement le montant de l’argent disponible sur votre compte en banque à un moment donné. Exemple : vous passez à la banque le 15 du mois et il vous reste 700 € sur votre compte. La seule information dont vous disposez est donc qu’il vous reste 700 € à la moitié du mois.

Le reste à vivre, c’est vos revenus – vos charges fixes. Par revenus, on entend votre salaire + les aides dont vous bénéficiez. Par charges fixes, comprenez le paiement de votre loyer, du gaz, de l’électricité, de l’eau, de vos abonnements téléphonique et Internet, de vos assurances et mutuelles, de vos impôts, de vos frais bancaires, des frais liés à vos enfants et aux transports, sans oublier le remboursement de vos éventuels crédits. Bref, de tout ce que vous êtes obligé de payer chaque mois. Sauf les courses !

Pourquoi le reste à vivre vous donne une info plus pertinente ? Car il vous permet de savoir ce que vous pouvez VRAIMENT dépenser chaque mois, voire chaque jour. En clair, ce n’est qu’en calculant votre reste à vivre que vous pourrez éviter de vous retrouver à découvert pour peu que vous soyez un peu juste financièrement.

Reste à vivre positif ≠ reste à vivre négatif

Si votre reste à vivre est positif en début de mois, c’est que vous êtes capable de mettre de l’argent de côté. D’une manière générale, disons que si votre reste à vivre est de plus de 400 €, c’est une bonne chose. En revanche, avec moins de 300 €, vous serez exposé au moindre petit imprévu. Le pire, c’est d’avoir un reste à vivre négatif. La raison ? Cela signifie que vous ne maîtrisez pas votre budget. Méfiez-vous car sur le long terme, un reste à vivre négatif peut mener au surendettement.

En savoir plus - Budget : que faire si vous avez un reste à vivre négatif ?

Comment calculer simplement son reste à vivre ?

Vous pouvez toujours recourir à un fichier Excel ou au bon vieux bloc-notes pour noter toutes vos dépenses et faire le calcul par vous-même. En revanche, si vous êtes à la recherche de simplicité, l’application budgétaire et social Fastoche est faite pour vous. Elle permet de calculer votre reste à vivre et d’afficher vos dépenses sur un calendrier. En connectant votre banque, vous saurez ainsi où vous en êtes au quotidien, ce qui permet d'éviter les mauvaises surprises à la fin du mois.